Leipzig 1730

Pour une soirée, franchissez la porte du célèbre Café Zimmermann… Les plus grands compositeurs allemands du XVIIIè, y jouent leur musique : nous avons imaginé pour vous ce que pouvait être un de ces programmes musicaux…

Le « Café Zimmermann » est le nom de l’établissement de Gottfried Zimmermann qui se situe à Leipzig, rue Sainte-Catherine. Au XVIIIème siècle, chaque semaine, le Collegium Musicum, ensemble fondé par Georg Philipp Telemann, et dirigé par Johann Sebastian Bach entre 1729 et 1739, donnait un concert composé de cantates profanes ou de musique instrumentale. À l’époque, Leipzig attirait beaucoup de musiciens venus voir le Cantor ou simplement pour participer à la vie musicale de la ville. Aucun programme du répertoire du café n’est arrivé jusqu’à nous, mais des articles de journaux annoncent les concerts variés et nombreux, on suppose que l’on donnait des pièces composées par Bach, de ses fils, de Telemann, mais aussi celles des plus grands compositeurs européens dont la musique circulait en partitions ou dans la tête des musiciens, de passage à Leipzig…

  • Marie Lerbret – flûte à bec
  • Louise Bouedo-Mallet – viole de gambe
  • Mathilde Blaineau – clavecin
  • avec la participation de Jérémy Bertin, conteur
  • Sonate en trio en sol mineur pour flûte, viole de gambe et basse continue / G.-P. Telemann (1681-1767)
  • Sonate en ré majeur pour viole de gambe seule / G.-P. Telemann
  • Sonate en fa majeur pour flûte à bec et basse continue / J.-S. Bach (1685-1750)
  • Variation Goldberg n°21 pour clavecin seul / J.-S. Bach
  • Sonate en la mineur pour flûte à bec et basse continue / G.-F. Haendel (1685-1759)
  • Fantaisie pour flûte à bec seule en la mineur / G.-P. Telemann
  • Jesu​,​ meine ​Freude, choral chanté / J.-S. Bach